Une carte bancaire citoyenne et solidaire ?

Une carte bancaire citoyenne et solidaire ?

Sur un paiement par carte bancaire de 10€, le commerçant doit reverser plusieurs centimes à des institutions financières. En France, ces frais de transaction cumulés s’élèvent à plus de 4 milliards d’euros par an.

Le nouveau projet Sylha propose une alternative à la carte bancaire Visa classique. Il s’agit d’un nouveau moyen de paiement sans contact matérialisé par une pièce de monnaie connectée à un porte-monnaie électronique sécurisé. Cette start-up Française ferait en sorte de reverser ces frais de transactions (4 milliards d’euros) à des associations. Cela permettrait aux utilisateurs de soutenir et de participer à des projets locaux (le choix des projets se faisant à partir de l’application mobile).

Il s’agit ici d’un produit et d’un service à bas coûts où chacun a le choix de participer sans trop d’efforts à rééquilibrer économiquement notre société, réduire les inégalités de richesses de manière automatique. Pour changer d’économie, Sylha crée une nouvelle place économique virtuelle, avec de nouveaux outils de paiement où l’argent est au service des populations et de l’environnement.

Dans un registre plus traditionnel, une coopérative belge appelée NewB a conçu une carte de paiement responsable et écologique (la carte Good Pay). Celle-ci est fabriquée à partir de matériaux biodégradables et ne permet pas de paiement à crédit. De plus, pour chaque transaction réalisée, 5 centimes sont reversés à une bonne cause.

Quels seront les moyens de paiement de demain ? Peut-on échapper à l’hégémonie des cartes Visa Mastercard ? C’est ce que nous essayons de savoir en restant au plus proche des consommateurs tout en œuvrant pour une meilleure planète.